Si vous cherchez à en savoir plus sur la science de céto, cet épisode de « STEM-Talk » vous a couvert. La série est produite par un laboratoire à but non lucratif appelé le Florida Institute for Human and Machine Cognition (IHMC). L’épisode propose informaticien multi-primé Ken Ford, qui parle de son chemin personnel sur le régime céto, pourquoi il recommande une population vieillissante, comment optimiser votre séance d’ entraînement, et d’ autres façons d’augmenter votre santé. Si vous aimez cette conférence, consultez d’ autres épisodes pertinents dans cette série.

Que puis-je pas manger sur ceto


Tel que l'écrit l'Ordre des diététistes du Québec dans un document officiel de prise de position concernant le traitement nutritionnel du diabète de type 2 par les régimes faibles en glucides, «la définition extrêmement variable d'une diète faible en glucides rend les comparaisons difficiles entre les différentes études cliniques [...] les résultats doivent donc être interprétés avec prudence».
Depuis les années ’70 nous limitons notre consommation de gras, on évite les gras saturés. Depuis plus de 40 ans on achète de la nourriture faible en gras. Nous avons diminué notre consommation de viande. Nos avons intégré des repas végétariens, tofu, légumineuses, …. Peut-on affirmer que nous sommes plus en santé ? Les gras ont été remplacés par les glucides. Notre consommation de glucides a augmenté de 46%. Mais pourquoi donc avoir modifié l’alimentation de nos ancêtres ?

Même si vous ne consommerez que très peu de glucides et de sucre, il est encore possible de manger des fruits avec le régime céto (mais vous voudrez toujours faire attention à la quantité afin de rester en cétose). Les fruits qui font la coupe contiennent beaucoup moins de glucides que leurs cousins ​​interdits comme les pommes, les poires, les bananes, les ananas, les papayes, les raisins et les jus de fruits en général.

Combien est un paquet de Sweet N Low

×